EN |  FR |  DE
 

Statement

 

philippe CEBEILLAC
( France )

Design; Art Digital; Dessin; Mode; Multimédia; Peinture; Photographie; Sculpture
web site


PARCOURS DE PHILIPPE CEBEILLAC EN ARTS PLASTIQUES ET MÉDIAS Au lycée polyvalent du Mirail il crée deux journaux lycéens "Lalumette" et "Le chant des égouts", obtient son bac en Sciences Economiques et Sociales avec mention en 1976 et s'inscrit en... Plus

Revues & Commentaires

Galeries

philippe  CEBEILLAC - œuvres 2020
œuvres 2020
( Photo 51) 
Commentaire(s) 0 ]

philippe  CEBEILLAC - œuvres 2019
œuvres 2019
( Photo 23) 
Commentaire(s) 0 ]

philippe  CEBEILLAC - œuvres 2018
œuvres 2018
( Photo 25) 
Commentaire(s) 0 ]

philippe  CEBEILLAC - 2017
2017
( Photo 22) 
Commentaire(s) 0 ]

 
philippe  CEBEILLAC - 2016
2016
( Photo 92) 
Commentaire(s) 0 ]

pceb2 - photographies classiques
photographies classiques
( Photo 165) 
Commentaire(s) 0 ]

philippe  CEBEILLAC - paysages et architectures
paysages et architectures
( Photo 61) 
Commentaire(s) 0 ]

philippe  CEBEILLAC - Marines
Marines
( Photo 25) 
Commentaire(s) 0 ]

 
philippe  CEBEILLAC - portraits de plantes
portraits de plantes
( Photo 9) 
Commentaire(s) 0 ]

philippe  CEBEILLAC - Séries de volets en bois déglingués
Séries de volets en bois...
( Photo 4) 
Commentaire(s) 0 ]

philippe  CEBEILLAC - gifs poèmes visuels
gifs poèmes visuels
( Photo 2) 
Commentaire(s) 0 ]

pceb2 - travaux sur ordinateur
travaux sur ordinateur
( Photo 62) 
Commentaire(s) 0 ]

 
philippe  CEBEILLAC - tableaux variants
tableaux variants
( Photo 41) 
Commentaire(s) 0 ]

philippe  CEBEILLAC - vidéos tableaux variants
vidéos tableaux variants
( Photo 2) 
Commentaire(s) 0 ]

pceb2 - copies de tableaux de maîtres
copies de tableaux de...
( Photo 21) 
Commentaire(s) 0 ]

pceb2 - pastels
pastels
( Photo 17) 
Commentaire(s) 0 ]

 
philippe  CEBEILLAC - aquarelles, huiles, encres de chine, crayon, stylo
aquarelles, huiles,...
( Photo 19) 
Commentaire(s) 0 ]

philippe  CEBEILLAC - collages sur papier
collages sur papier
( Photo 17) 
Commentaire(s) 0 ]

philippe  CEBEILLAC - art numérique
art numérique
( Photo 21) 
Commentaire(s) 0 ]

philippe  CEBEILLAC - vidéos diaporamas
vidéos diaporamas
( Photo 1) 
Commentaire(s) 0 ]

 
philippe  CEBEILLAC - vidéos animations
vidéos animations
( Photo 1) 
Commentaire(s) 0 ]

Highlights

biographie  
de   philippe CEBEILLAC

PARCOURS DE PHILIPPE CEBEILLAC EN ARTS PLASTIQUES ET MEDIAS Au lycée polyvalent du Mirail il crée deux journaux lycéens "Lalumette" et "Le chant des égouts", obtient son bac en Sciences Economiques et Sociales avec mention en 1976 et s'inscrit en Sciences Politiques en 1977 puis en Lettres Modernes en 1981. En 1978 il participe en tant que journaliste et secrétaire de rédaction à la création et la réalisation d'un hebdomadaire à caractère régional : « La tribune du midi » qui parait un an c'est là qu'il rencontre des journalistes, autorités et responsables politiques et culturels, artistes et créateurs locaux, ou nationaux et là aussi qu'il apprend le maquettisme, la photographie, l'imprimerie et fait ses premiers pas en dessin, montage photos... en parallèle il participe à « La troupe de théâtre de Fronton » et donne quelques représentations. En 1979 il participe à un journal de consommateurs "Sphynx". En 1981 il commence à créer et peindre en essayant diverses techniques (huile, pastel, gouache, aquarelle, plume, lavis, dessin, encre...) sur divers supports (murs, toile, papier, bois, carton...). En 1982 il produit des tables décoratives dont il réalise les plateaux à l’encre de couleur en collaboration avec un ébéniste (Markus Schuster) et un agent commercial (Pierre Martorello). Ils rencontrent les responsables de "Tousalon" dans l'objectif d'exposer une gamme de meubles qu'il a conçu. En 1983 il réalise le premier tableau variant "Ruines célestes", tableau qui a la particularité d’offrir deux versions, deux visions sur un même support selon l’éclairage utilisé début d'une longue série. Il invente donc une technique unique de passage des encres sur des toiles de papier grand format qui rivalise avec l'art pictural classique. Il rencontre les responsables de l'Espace Bonnefoy en 1985 et présente une première exposition de tableaux variant en avril 1986 avec un écho public et médiatique intéressant. Il participe à la suite de cela à plusieurs concours : « Florilège des Arts », « Carrousel des Arts », « Reader's Digest » à Rouen, Biennale de Bordeaux et réalise plusieurs expositions («Jardins de Ly » centre ville historique de Toulouse…) et commence à voir paraître plusieurs articles sur ses réalisations dans la presse locale et régionale. Poursuivant ses recherches picturales il invente une nouvelle forme variante de peinture en utilisant les pigments fluorescents qui réagissent aux rayons ultraviolets. Chercheur, lecteur et amateur de musique il se cultive et s'enrichit de nouveautés. Il rencontre en 1988 les responsables de l'espace Saint-Cyprien (Mr Prat) à Toulouse pour réaliser une exposition de tableaux variants sur le thème de la révolution de 1789 intitulée : « Ellipse 89" et en 1989 réalise une autre exposition à Altigone, centre culturel de Saint-Orens, où Mr Jean-Paul Rouillé décèle et révèle ce qui lui semble être un art nouveau qui lui vaut un certain succès médiatique et artistique (« climat intimiste, chaleureux », « création originale », « Philippe Cébeillac essaie de rendre le spectateur plus actif », référence à Le Caravage et Rembrandt). La démarche est qualifiée d'étonnante et l'exposition « Ellipse 89 » montée en juillet est le fruit d'une collaboration avec la mairie de Toulouse qui fournit le matériel permettant la fabrication d'un tableau monumental de deux mètres sur trois équipé d'un système sonore, lumineux informatique et électronique en collaboration avec deux ingénieurs : Simon Tressières (Motorola) et Bernard Beaufour (ingénieur à l'Aérospatiale), à cette équipe s'ajoute un compositeur de musique Thierry Antherrieux. Presse, radios et télévision s'intéressent à ces créations d'un nouveau genre ce qui lui vaut plusieurs articles remarqués dans "La Dépêche du Midi" de Gérard Sentier: « On imagine déjà les retombées d'une telle invention. Chez les particuliers bien sûr. Mais application aussi dans le théâtre ou pour animer des concerts et des soirées... », « Le tableau variant peut même devenir vivant en faisant bouger la lumière. En d'autres termes: si on joue avec les ampoules situées au dos du tableau. Philippe Cébeillac a réalisé un programme informatique capable de générer des impulsions lumineuses, le tout en harmonie avec une musique. » et Ginette Toulet : « Si la technique est un support de l’art, un tremplin nous permettant de nous envoler vers le pays de l’imaginaire et du rêve, Philippe Cébeillac l'a bien compris. Ses tableaux variant et lumineux se présentent tout d'abord comme des œuvres où les personnages, les objets sont enfermés dans leurs pensées et nous laisseraient méditatifs et rêveurs. Mais voilà que ces tableaux se transforment... Le peintre Luministe, par une technique unique basée sur les propriétés transparentes du papier, nous ouvrent une porte de plus sur le monde de l'imaginaire. Nous rentrons dans les pensées de ses personnages et de véritables scènes vont se jouer, de nouveaux acteurs apparaissent, nous sautons d'un univers à l'autre par le jeu de séquences lumineuses ». Sont réalisées à son sujet deux émissions télévisées : « Euréka » sur FR3 et un reportage de TLT et plusieurs émissions radiophoniques sur France-Inter, Sud-Radio, NRJ… En 1989 il est remarqué par le jury du SITEF qui le sélectionne pour participer au salon de la rentrée. En parallèle il rencontre les responsables de la DRAC de Paris en l’occurence Mr Francis Balagna et Mr Censi et Mme Salvant du conseil régional de Midi-Pyrénées pour réaliser une exposition de grande ampleur dans le cadre du Faust 1990 : « Interférences 90 » espace plastique interactif lumineux et sonore composé d’une pyramide centrale environnée de douze monolithes variant. Le cahier des charges se monte à une valeur de 65 000€ et l'ensemble du projet est finalisé mais des problèmes d’équipe empêchent sa présentation publique. Le Conseil Régional lui accorde les crédits nécessaires à la réalisation des six œuvres et de la pyramide centrale du projet. Suite à cela il suit deux stages : un de formation en microédition au Cefit et un stage de photographie et multimédia à l'Etpa. Il cesse en 1995 de prospecter et chercher à exposer. En 1997 il emménage à Cugnaux et peint pastel, gouaches, huiles et se lance dans la copie de tableaux de maîtres, pratique la photographie. Il poursuit ses recherches et œuvre sur ses poésies, romans et nouvelles: « Economie de l’art », « Traité sur la technique du tableau variant », « Poèmes d’heures », « Paroles de tableaux », « La pendule à moteur », « Urbanités », « Lettres à la lune »… En 1999 il s'inscrit à l'université du Mirail en Psychologie dans l'objectif de devenir professeur des écoles, parvient au niveau Licence trouve un emploi d’enseignant dans l’entreprise Acadomia et Prébac puis s'installe à son propre compte comme professeur (formation en informatique et soutien scolaire). Il expose ses œuvres picturales et photographiques sur les sites Galerie Création et Culture Inside et participe à des concours de photographies (SFR « jeunes talents ») et d’éditions (« Journée du manuscrit »). Publie ses œuvres sur Amazon Editions KDP, TheBookEdition, Kobo, Edilivre… En octobre 2014 le président de l'association arts et loisirs de Fontenilles et de la Salvetat-Saint-Gilles Mr Gérard Sudan le joint pour lui proposer la place de professeur de l'atelier d'arts plastiques proposition qu'il accepte. Il enseigne à une vingtaine d’élèves diverses techniques : acrylique, huile, aquarelle et pastel et donne des cours de culture générale. Il crée dans le même temps une entreprise de formation dans le secteur de l'enseignement culturel. En janvier 2015 il devient professeur et comptable de l’association et en accord avec le nouveau président Mr Christian Duffaut modernise l’atelier et restructure l’association, il abandonne ces fonctions en octobre 2016. En parallèle il crée deux sites internet d’enseignement, donne des cours d’Histoire de l’Art. En 2017 il réalise une fresque de trois mètres sur un mètre quarante composé en triptyque pour un restaurant. Se lance dans la création de sites internet dans le secteur de la restauration et de la rénovation. En 2018 il devient correcteur et rédacteur de devoirs de philosophie et Arts Appliqués. Il poursuit ses activités d’écrivain, artiste-peintre et d’enseignant et diffuse ses œuvres sur YouTube, Facebook et Instagram.
  Plus

LIGHTBOX


Gila Paris
Jan Garbarek,...
 
sébastien grébille
Body Double
 
Stéphane Farfal
Canards sur l'étang
 
Alexander Ovchinnikov
The Sleeping...
 
Christiane Guilleminot
La capture du...
 
Rene Rig (Rinat Rafikov)
DANCE.
 
Rene Rig (Rinat Rafikov)
Lonely, lovely...
 
Christiane Guilleminot
Transmutations dans...
 
peter janssen
mort a bruxelles...
 
jean louis martineau
nature morte1
 
Prokop Igor Eugen
Letters from...
 
Prokop Igor Eugen
Humblebee’s wing...
 
Prokop Igor Eugen
Industrial faces
 
Mylène Collot
01
 
Mylène Collot
No Title
 
Mylène Collot
05
 
Mylène Collot
rue des ducs
 
Mylène Collot
restauration Gilles...
 
Philippe Legrand
cryptage 12
 
Philippe Legrand
cryptage 122
 
Philippe Legrand
cryptage 121
 
Anna Zavileiskaia
playing zebra
 
Anna Zavileiskaia
summer dreams
 
Anna Zavileiskaia
Round Water
 
Anna Zavileiskaia
unfavorable balance
 
Anna Zavileiskaia
monocle
 
Anna Zavileiskaia
all is geometry
 
Anna Zavileiskaia
cosy nap
 
Ali Gun YILDIRIM
little prince on...
 
artworks
Construction
 
photographie
Astrud's dream